Contacts
Monthly Archives

mars 2018

Home / mars 2018
Edition 2018

Buja Sans Tabou : Quand le théâtre va vers le public

A 2 semaines du début de la 3ème édition du festival Buja Sans Tabou, le comité d’organisation ,mené par Freddy Sabimbona, a tenu une conférence de presse ce jeudi 29 mars 2018 au bar-restaurant Chez Gérard à Rohero. Une conférence de presse au cours de laquelle a été annoncé officiellement à la presse et aux différents invités le début prochain du festival qui pour sa 3ème édition se veut plus que jamais un événement de proximité.

Un festival où le théâtre va vers le public

Pour sa 3ème édition, Buja Sans Tabou se déroulera dans des cadres différents du cadre habituel dans lequel celui-ci s’est toujours tenu. En effet, cette année, en plus du CELAB à l’Université du Burundi et de l’Institut Français du Burundi, le festival Buja Sans Tabou se tiendra également lire la suite …

Edition 2018

’’Buja Sans Tabou’’, 3ème édition, quand le théâtre s’invite au bar

« On a choisi Chez Gérard parce que l’on voulait sortir de notre zone de confort. Sortir des endroits où nous avons l’habitude de jouer. Nous avons voulu faire en sorte que lors de cette 3ème, les gens ne viennent pas au théâtre mais que le théâtre aille vers les gens. » disait Freddy Sabimbona, Directeur Artistique du Festival Buja Sans Tabou lors de la conférence de presse tenue le jeudi 29 mars au bar Chez Gérard.

Edition 2018

‘’Ce que j’appelle oubli ! ’’ sur le programme de la 3ème édition de ‘’Buja sans tabou’’

La pièce est un cri déchirant qui ramène à la vie un homme mort pour avoir eu trop soif. Selon son interprète, Olivier Coyette, elle questionne sur la fragilité de l’existence humaine et devrait avoir une portée universelle.  

Un jeune homme entre dans un supermarché, se saisit d’une canette de bière, la décapsule et en boit quelques gorgées. À quoi il pense en étanchant sa soif ? Surgissent alors quatre préposés à la sécurité, qui l’entraînent à l’arrière du magasin, dans les frigos, jouent à le frapper puis finissent par le tabasser à mort. Une fiction librement inspirée d’un fait divers, survenu à Lyon, en décembre 2009.

Au début, lire la suite …

Edition 2018

“les Sans…” programmée pour la 3è édition festival ‘’Buja sans tabou’’

Ali Kiswensida Ouédraogo est comédien et auteur de la pièce en collaboration avec Freddy Sabimbona. Devant le micro d’Akeza.net, il parle de son inspiration.

“Les Sans…’’ c’est l’histoire de deux camarades de lutte qui se retrouvent après dix ans de séparation. Bien vite ils réalisent qu’ils n’ont pas pris le même chemin. Franck, toujours fervent révolutionnaire, veut relancer la lutte par le boycott de la fête des indépendances et réclamer une indépendance totale, sans concession. Mais il s’aperçoit très vite que son ancien camarade est entré dans le système qu’ils combattaient ensemble. Une joute verbale s’engage alors entre les 2 protagonistes, chacun voulant convaincre l’autre du bien-fondé de sa réflexion sur le monde. La pièce est inspirée du dernier œuvre de Frantz Fanon, Les damnés de la Terre.

Pour Ali Kiswensida Ouédraogo (Burkinabé), le colon n’est pas parti. Dé là, lire la suite …

Edition 2018

Atome à la 3è édition du festival ‘’Buja sans tabou’’

Le célèbre humoriste rwandais Diogène NTARINDWA plus connu sous son sobriquet ATOME sera à la troisème édition du Festival Buja Sans Tabou qui se déroule à Bujumbura du 11 au 15 avril 2018. Celui qui passe aisément du stand up au théatre va présenter la pièce l’Espèce Humaine du livre éponyme de Robert Antelme, dont les acteurs se sont inspirés. C’est l’histoire des SS nazis qui tentent de mettre en cause la valeur de l’espèce humaine mais qui finalement seront écrasés.

Les acteurs présentent ce livre exemplaire et unique sans changer si peu que ce soit car lire la suite …

Edition 2018

Sheilla, l’espoir féminin du théâtre burundais

L’IFB accueillait ces 9 et 10 mars « Umugore n’Umugabo » (La femme et l’homme), une pièce en l’honneur de la femme burundaise de la comédienne Laura Sheila Inangoma. Une bouffé d’air pour les spectateurs et un succès sans précédent dans l’histoire du théâtre burundais

sheigitegaOn nous avait habitué à des scènes sombres, dramatiques. On s’attendait, comme à l’accoutumé, mouchoirs déjà en mains, à une histoire de guerre, de violences, de pleurnicheries, un requiem, encore et toujours à ces nombreuses années de crises cycliques que connaît notre pays… Il n’en fut rien!

Avec une légèreté déconcertante, un humour sarcastique, et un jeu d’acteurs mêlant chants et danses, Sheila Inangoma a su nous dépeindre la société burundaise et ses travers vis-à-vis de la femme. Telle cette jeune fille, interprétée par le comédien Divin Spencer, violée à l’âge de 5 ans par son oncle lire la suite …

Edition 2018

’Liebe’’ pour la 3è édition du festival ‘’Buja Sans Tabou’’

Laura Sheïlla Inangoma, jeune actrice passionnée de 24 ans, s’est entretenue avec Akeza.net sur la pièce ‘’Liebe’’ (amour). Rencontre avec l’héroïne de la pièce.

Akeza.net : De quoi parle la pièce ‘’Liebe’’ ?

Sheïlla : c’est une histoire tragique. Je joue le personnage d’Inangoma (Tutsi). Mon mari Kibuye (Hutu) devenu cruel à cause de l’assassinat du premier président élu de son ethnie. Claudine (Hutu est une jeune veuve dont le mari (Tutsi) vient d’être assassiné par une milice tutsie. Elle est battue, violée et tuée. Amie à Inangoma, elle a vécu la même histoire macabre qu’elle. Cette dernière, avant de rendre son âme, se réfugiera chez une vielle dame dont le mari n’a pas été épargné lors de l’élimination systématique de l’élite hutu en 1972.

La pièce met à l’honneur la femme. Malmenée, brutalisée, elle garde lire la suite …

Edition 2018

Vers une renaissance du théâtre au Burundi?

Le vendredi 9 mars se tenait à l’Institut Français du Burundi la représentation de la pièce «Umugore n’Umugabo». Une pièce originale écrite par Laura Sheila Inangoma et mise en scène par Freddy Sabimbona qui a connu un véritable succès auprès du public au point d’être jouée à guichet fermé. Un fait rare dans le monde du théâtre au Burundi. Devant un tel engouement, surtout d’un public jeune, on se doit de se poser la question de savoir si nous assistons à une renaissance du théâtre.

Le théâtre semble séduire de nouveau le public burundais, le succès de la pièce «Umugore n’Umugabo» en est un parfait exemple. De nombreuses personnes et surtout les jeunes sont de plus en plus attirés par les représentations et cela n’est que pour plaire aux acteurs, auteurs et metteurs en scène qui ont bien longtemps souffert d’un certain manque d’intérêt du public pour le théâtre. Une jeunesse qui semble trouver dans le théâtre burundais de nos jours une quantité de thématiques qui leur parlent et suscitent donc son intérêt.

Un autre exemple marquant de l’attirance du public pour le théâtre et la belle campagne qui se fait autour de la pièce «L’œil du cyclone» de la troupe «Les enfoirés de SANOLADANTE» lire la suite …

Commentaires récents
    About Exponent

    Exponent is a modern business theme, that lets you build stunning high performance websites using a fully visual interface. Start with any of the demos below or build one on your own.

    Get Started
    Instagram

    [instagram-feed]

    Privacy Settings
    We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
    Youtube
    Consent to display content from Youtube
    Vimeo
    Consent to display content from Vimeo
    Google Maps
    Consent to display content from Google
    Spotify
    Consent to display content from Spotify
    Sound Cloud
    Consent to display content from Sound
    Get a Quote