La programmation du dernier weekend à Buja Sans Tabou affichait la pièce de théâtre « Ité Vail Grès ». Chef d’œuvre de l’auteur, vrai monument du théâtre burundais, Patrice Faye. La pièce, allégorique, parle du Gondwana- en crise. Retour sur un masterpiece du théâtre.

Sur cette île perdue au milieu d’un océan, il y a urgence : 3 personnes se retrouvent là et ignorent par quelles fortuites circonstances, elles y sont arrivées. Seules étincelles de mémoires qui leur restent : leurs noms, leurs régions d’origines. Pas plus.
Vite, ils se retrouvent à se quereller, surtout qu’il faut trouver un chef et travailler pour rendre l’île vivable. Il faut savoir que Ité vient du nord du pays et de ce fait ne peut pas s’entendre avec Vail qui vient du centre, d’ailleurs Ité le lui fait signifier dès le départ. Grès quant à lui, bourgeois à première vue en témoigne son impeccable costume, ne peut pas travailler de peur… de le froisser : les hostilités sont lancées. Ça promet !

Photographe: Ntwari Keith

Grès et Ité veulent soumettre Vail pour l’obliger à travailler l’île pour eux : « Tu seras le peuple, l’armée et l’exécutant », tandis qu’eux, « délicats comme nous sommes, n’aurons qu’à penser la vie de l’île sur un plan global et intellectuel avec Grès, qui devient Chef, comme le lui confère d’office, le soin et la classe de sa tenue vestimentaire et moi Ité son adjoint, chargé de relayer les idées de développement de Grès pour le bien de tous sur l’île. »
Entre les heurts, tentatives de manipulation et refus d’obtempérer de la part de Vail, la décision est prise d’organiser des élections par suffrage universel direct, minoritaire, Vail est vaincu et rejette les résultats des urnes. D’ailleurs pour celui-ci, il est dans l’ADN d’où il provient de rejeter les résultats des élections. « Le peuple se révolte, l’armée se rebelle, l’exécutif vous emmerde », tonitrue-t-il à l’endroit de Grès et Ité.
Visite surprise, hôte atypique

Photographe: Ntwari Keith

Dans la foulée de la tension résultante des élections, un personnage, le moins que l’on puisse dire, atypique et apaisant vient les rendre visite. Il s’agit de Paix.Il ne peut pas avoir de visa d’entrer au Gondwana car 3 maléfiques et homophobes femmes sont en poste à la frontière. Il s’agit de Madame Injustice, de Madame Corruption et de Madame Division.
A l‘évocation des noms des 3 femmes, Grès, Vail et Ite, vont alors tous se rappeler avoir eu d’aventure avec au moins une de ces femmes, Grès se rappelle des jours passés avec corruption, corruption aime rendre service à Grès pour que celui-ci arrive à ses fins.Vail quant à lui est éternellement hanté par Injustice, elle le suit partout. D’ailleurs dit-il, au vu de comment, il est traité par les deux autres devises, il a comme l’impression d’être poursuivi par cette minable femme sur cette île. Ité fait savoir qu’il a connu lui aussi une aventure avec division, d’ailleurs c’est ce que lui reproche leur hôte Paix, sa propension d’unir les gens contre les autres, « L’unité n’est pas clanique, l’unité n’est pas ethnique, tu devrais être éternelle Monsieur Unité … », lui sermonne Paix.
Il ne faut pas croire que la vie de Paix est un long fleuve tranquille, détrompez-vous, elle n’est pas si fortunée que ça. Même si elle assure faire des voyages partout dans le monde cela n’empêche que des fois, elle dort dans les tranchées, passant son temps dans les cimetières comme lors des 2 guerres mondiales ou pendant la guerre froide. D’ailleurs, faut-il qu’elle parte avant qu’on vienne lui « botter le cul », ce n’est pas dans ses habitudes de s’éterniser dans un seul endroit. En partant, Paix fait une promesse aux 3 : quand elle reviendra au Gondwana, les 3 pourront regagner leur terre natale, le Gondwana. Paix leur promet aussi une autre visite celle de Madame Réconciliation.

Photographe: Ntwari Keith

La visite de Paix est suivie d’un moment d’entente, comme s’ils étaient sous l’effet du charme, les 3 devises ne cessent de raconter combien Paix et reposant. Mais la quiétude est éphémère, Vail veut en découdre avec Ité qu’il juge oisif et divisionnaire. Moins une quand arrive madame Réconciliation, femme d’une infinie élégance, elle aussi, un être reposant comme son copain Paix, elle leur demander de se mettre ensemble pour travailler et leur promet en guise de récompensé, s’ils arrivent à s’unir une nouvelle visite cette fois-ci accompagné de ses deux copines, science et amour. Quoi de mieux sur une île déserte qu’un couple Progrès-Science, Travail et Amour ou encore Unité et Réconciliation ? Les 3 sont requinqués, ils vont désormais se mettre au boulot, tous.
Au finish, la pièce « Ité Vail Grès » est une allégorie sociale qui parle avec un humour décapant les réalités troubles du Gondwana: crise politiques, guerres tribalo-ethniques, l’exploitation des classes par les autres, la corruption rampante et autres maux. Jamais, une pièce de théâtre n’aura pu contenir autant de critique sociale et de…morale civique. Vivement sa reprogrammation.
1 Comment
  • Moïse B.
    4:48 , 28 septembre 2022

    La représentation était magnifique et surtout le message véhiculé est très forte…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound